Section 1: Par monts et par vaux entre prés et sous-bois.

Aperçu général des difficultés du parcours: une montée qui pique un peu au départ de l’étape, puis vallonnements sans grande conséquence.

Le GR65 quitte le Mont Sion au carrefour de la route qui monte à St Blaise. Dès le départ, un large chemin de terre, qui devint plus caillouteux à mesure que l’on monte, grimpe dans les prés sur la colline du Mont Sion, au dessus de Charly. C’est un bon pousse-café, juste après le petit déjeuner. S’il pleut, vous pouvez tout aussi bien gagner Charly par la route.

Au sommet de la colline, le chemin traverse une sorte de petit plateau. Aujourd’hui, le temps est magnifique. Mais si vous faites cette étape, comme la précédente par temps très pluvieux, les chemins seront souvent inondés. Dans cette région, le sol absorbe peu les eaux de pluie et les petits torrents débordent.

Le chemin atteint le lieudit Croix de Vin. Dans cette étape, les indications sur le chemin sont très fournies.

Le chemin caillouteux continue un peu sa progression sur le plateau, dans les prés et sous les chênes …

… avant de descendre doucement sur le petit village tranquille de Charly. C’est ici qu’on trouve à se loger si on n’a pas trouvé place auparavant. Depuis le col, une petite route arrive aussi ici, ce qui dispense les gens pressés de faire le détour par les prairies au-dessus de Charly, surtout par mauvais temps.

Le GR65 sort du village, rejoint la petite départementale D23 qu’il suit quelques centaines de mètres.  Les véhicules sur les routes sont portion congrue dans la région.

Le GR65 passe le petit ruisseau du Nant Trouble, puis quitte la route pour un chemin caillouteux.

Le chemin de la Croix de Biche, qui peut être boueux par mauvais temps, traverse d’abord des sous-bois de feuillus, puis des prés au milieu de clairières.

Petit rappel: attention, sur ce chemin, vous arrivez à une bifurcation non signalée!  Alors, il n’y a qu’une solution: choisir, selon son instinct. Vous en prenez-un, mais si au bout de quelques centaines de mètres, vous ne voyez pas de signe sur le chemin, alors revenez en arrière, car vous vous êtes trompé. C’est simple, non? Par temps pluvieux, c’est plus facile, car vous voyez les pas imprimés dans la boue de ceux qui vous ont précédé.

Cliquez ici pour continuer l’étape sur le tronçon suivant. Avant

 

ou encore revenir sur  la page initiale de la présentation de l’étapeRetour